Le Mobile Learning dans l'apprentissage de l'anglais

Le mobile learning dans l’apprentissage de l’anglais en entreprise permet de faciliter l’accès à la connaissance et à la formation. Il nécessite cependant d’en saisir les enjeux ainsi que le type de contenus et de formats qu’il implique.

 

Le mobile, terminal de prédilection pour se connecter à Internet

En 2016, le mobile est devenu l’écran n°1 dans le monde avec plus de 2,3 milliards d’utilisateurs dans le monde. Toutefois, la plupart des gens dispose de plusieurs supports connectés à Internet et en font des usages différents.

Si l’ordinateur reste le support le plus utilisé au travail, les smartphones et tablettes sont les plus mis à contribution pour profiter de disponibilités courtes et consulter ses emails, naviguer sur les réseaux sociaux, ou bien jouer.  Aussi, les navigateurs web sur mobile sont bien moins utilisés que les applications pour avoir accès à du contenu. Ainsi, 90% du temps passé sur smartphone est consacré à l’utilisation d’applications mobiles contre 10% sur les navigateurs, bien que l’on retrouve les mêmes fonctionnalités entre une version responsive d’un site ou d’une application web et son application dédiée sur smartphone ou tablette.

 

Mobile learning anglais

 

Le monde digital est donc désormais multidevice et fin 2015, plus de 40% des humains avaient accès à Internet tandis qu’on estime que 70% de la population mondiale sera mobile d’ici 2020. Les smartphones vont continuer à dominer le trafic mobile et représenteront 81 % du trafic mobile total en 2020, une période où il y aura plus d’habitants disposant d’un téléphone mobile (5,4 milliards), que de l’électricité (5,3 milliards), de l’eau courante (3,5 milliards) ou d’une voiture (2,8 milliards).

 

L’apprentissage adapté au smartphone : le mobile learning

Comme vu ci-dessus, le smartphone est de plus en plus utilisé pour naviguer sur le web notamment grâce :

  • à l’augmentation de la taille des écrans,
  • l’adaptation des sites en responsive,
  • le développement des réseaux haut débit
  • l’arrivée de la 4G dans certains métros et du wifi dans le train.

 

Le smartphone représente donc par là un outil idéal pour l’apprentissage d’une langue. En effet, les sessions d’utilisation tournent généralement autour de 10-15 minutes : de courtes sessions quotidiennes sont bien plus efficaces qu’une heure ou deux hebdomadaires car elles permettent de pratiquer régulièrement sans perte de concentration.

Pour confirmer cette tendance, l’étude menée par GSMA & McKinsey & Company “Transforming Learning through mEducation” montre que les professionnels utilisent de plus en plus leur smartphone pour se former et améliorer leurs compétences professionnelles. Une preuve supplémentaire que ce support est de plus en plus privilégié pour accéder à l’apprentissage en ligne : en 2015, 30% des utilisateurs de smartphones ont utilisé ce device pour suivre un cours en ligne ou accéder à une application d’e-learning.

 

Les attentes des entreprises par rapport à la formation en ligne

Face à un marché de plus en plus concurrentiel, les entreprises souhaitent que leurs collaborateurs puissent atteindre un niveau opérationnel en langues tout en optimisant les coûts de formation. En ce sens, l’e-learning a été une petite révolution sur le marché de la formation et peut aujourd’hui s’appuyer sur l’évolution des technologies, des modes de vie et des attentes des apprenants pour raccourcir les temps de formation.

L’utilisation du smartphone dans le cadre de la formation est une réelle opportunité d’augmenter l’engagement et l’assiduité des apprenants. Chez 7Speaking, nous avons par exemple constaté que le mobile représente désormais 30% des connexions et que le taux d’engagement et d’assiduité des apprenants était bien plus élevé que sur les autres device.

Toutefois, il ne suffit pas de transposer les programmes de formation de l’ordinateur au smartphone mais bien de les adapter pour offrir de nouvelles formes de contenu.

 

La gamification

La gamification a été une évolution du e-learning et s’est développée massivement avec l’arrivée du mobile learning puis des serious games. L’ajout de mécanismes ludiques à des programmes de formation améliore les taux d’engagement, d’apprentissage et d’achèvement des formations.

 

L’utilisation de vidéos

Le mobile est le support préféré pour le visionnage de vidéo*. En effet, 63% des consommateurs visionnent chaque jour des vidéos sur leur mobile, et 66% du trafic mobile sera généré par des vidéos en 2017 (51% en 2012).

 

Video learning mobile 

 

Le micro-learning

Avec une attention de plus en plus difficile à capter, il faut penser les contenus de façon à ce qu’ils nécessitent seulement quelques minutes de concentration en optimisant l’apprentissage sur de courtes périodes de disponibilité, et en faisant appel à des mécanismes de mémorisation plus puissants. En effet, on retient 50% de ce qu’on entend et voit, contre 10% de ce qu’on lit uniquement. L’utilisation du smartphone entre deux réunions ou dans les transports peut être un support idéal pour proposer des micro-cours ou micro-sessions de formation.

 

Les applications mobiles

Comme cité plus haut, les applications représentent 90% du temps d’utilisation des smartphones lorsqu’il s’agit d’accéder à du contenu en ligne. Il faut donc penser proposer soit une application de formation soit du contenu de formation complémentaire spécifiquement réalisé pour les smartphones et tablettes.

 

Le social learning

Tout comme son nom l’indique, le social learning est basé sur l’échange et les relations sociales dans un but d’apprentissage. Chez 7Speaking, il repose sur un espace d’échanges entre apprenants et experts sur une thématique professionnelle commune. Le modèle 70/20/10 nous rappelle que 20% de notre apprentissage repose sur les interactions sociales.  Il est inspiré des groupes fermés de discussion qu’on peut trouver sur Facebook ou aux forums des MOOC. Il permet aux apprenants de discuter, de partager voire de travailler ensemble plus facilement.

 

Le Mobile learning dans l’apprentissage de l’anglais : Une réponse aux attentes des apprenants

L’accès rapide et continu au web et à l’information a profondément modifié nos comportements. Nous sommes concentrés moins longtemps et de plus en plus exigeants vis-à-vis des contenus. Une application met trop de temps à s’ouvrir ? On ne prend même pas la peine de l’essayer. L’information doit être disponible tout le temps et accessible en un rien de temps.

 

Le mobile learning répond à ces attentes en offrant le loisir de se former quand on veut (ou quand on peut) et où on veut. On dispose ainsi d’un programme de formation à la demande qui transforme l’apprentissage en le rendant immédiat, pertinent et interactif. C’est d’ailleurs cette interaction qu’attendent les apprenants. Elle permet d’atténuer le sentiment de solitude parfois rencontré dans les formation elearning peu ludiques.

Ces codes sont surtout à utiliser pour capter l’attention des millenials (Génération Y) : des vidéos rythmées avec une utilisation de plans courts, de changements d’intonations et d’humour comme celles proposées par les Youtubeurs, des interfaces attractives et intuitives avec un rapide tutoriel de prise en main ou encore des applications avec du contenu adapté aux différents moments de la journée. Les apprenants veulent se sentir libres de se former où et quand ils le souhaitent et avec une sensation d’amusement et de légèreté.

 

Le format mobile doit être pensé comme un complément ou un volet supplémentaire de l’apprentissage à distance.

 

Sociale learning anglais 

 

Quand le mobile learning répond aux attentes des services formation

En bien des aspects, les avantages du Mobile Learning rejoignent ceux du Elearning et de la formation à distance dans son ensemble :

 

Programmes individuels

Le mobile learning répond donc à la fois aux attentes des entreprises et des individus en favorisant un apprentissage en continu et à la demande. Il offre la possibilité d’établir ses propres programmes et rythme de formation : les apprenants sont libres de consacrer quelques minutes par jour ou plusieurs heures par week-end pour progresser.

 

Gain de temps

Les apprenants ne se formant pas sur leur temps de travail, il en résulte un gain de temps conséquent pour l’entreprise. En effet, nul besoin pour l’employé de s’absenter de son poste de travail pendant 1h ou 2h pour suivre son cours de langue en présentiel.

 

Meilleurs résultats

Les résultats sont également plus significatifs avec un meilleur taux de rétention, qu’il s’agisse d’une application de formation autonome ou intégrée à un programme d'apprentissage mixte. Une entreprise pharmaceutique mondiale a d’ailleurs amélioré de 53%* le taux de rétention des connaissances parmi les membres du personnel en utilisant l'apprentissage mobile pour introduire un nouveau produit (Werner & da Gama).

 

Pérennité des résultats

Les employés se forment sur leur mobile que lorsqu’ils le souhaitent vraiment et pas lorsqu’ils y sont contraints. Il est de notoriété publique qu’apprendre sous la contrainte n’est pas viable, il en résulte donc une meilleure mémorisation et des résultats plus pérennes.

 

Harmonisation des temps de formation

Avec le Mobile Learning, tous les publics de l’entreprise peuvent se former. Nul besoin de courir après les cadres en déplacement, les employés qui voyagent… pour insérer une session de formation dans leur agenda.

 

La possibilité d’évaluer les progrès

Tout comme le permet une solution de elearning seule, l’utilisation du mobile dans la formation permet une remontée des résultats de formation : temps passé, modules étudiés, progrès réalisés, durée moyenne de formation…

 

Sources :

Share This