Un nouveau paradigme pour la formation en entreprise

Dans le domaine de la formation, qui représente aujourd’hui plus de 200 milliards de dollars à travers le monde, un nouveau paradigme est né. Mis en évidence par Josh Bersin pour Deloitte, il l’aborde sous l’expression : « apprendre dans le flux du travail ».

 

Mis en évidence par Josh Bersin pour Deloitte, il l’aborde sous l’expression : « apprendre dans le flux du travail » (Learning in the flow of work) et invite les entreprises à repenser la manière dont elles forment leurs collaborateurs.

Naissance d’un nouveau paradigme

Comme l’indique Josh Bersin, analyste, chercheur et spécialiste des questions liées aux RH, à la formation, à la gestion des talents, au recrutement et au leadership, les obstacles à la croissance ne sont pas toujours liés à la technologie, et sont souvent assez subjectifs (méconnaissance d’une nouvelle méthode, peur du changement…).

La tendance actuelle dans la formation professionnelle, est semblable au paradigme de Netflix ou de Spotify, dans la mesure où l’apprentissage prend la forme d’une série de playlists et de canaux de contenus toujours plus personnalisés et sur mesure. Le parallèle s’arrête là car les apprenants ne consultent généralement pas les formations dans une seule recherche de divertissement, mais bien dans un but d’apprentissage et de développement des compétences. Pour Bersin, le paradigme dans la formation doit aller plus loin. C’est ce qu’il appelle “Learning in the Flow of Work” ® (Apprendre dans le flux du travail).

 

Learning-in-the-flow-of-work

 

Reprochant au domaine de la formation et du développement un manque d’imagination, Josh Bersin admet que le problème de l’apprentissage en entreprise est complexe. C’est pourquoi il est impératif d’envisager des solutions adéquates :

  • Le paradigme des années 90 était celui du « catalogue de formation et université en ligne », transposé ensuite en modules e-learning et autres listes de formations ;
  • Dans les années 2000, le paradigme était celui de la « gestion intégrée des talents », conduisant à la création de parcours d’apprentissage ou de formation basés sur les compétences individuelles. Aujourd’hui, ces créations sont à la base de la plupart des ERP et autres HCM.
  • Au cours des dernières années, l’accent a été mis sur « l’apprentissage en continu » et en just-in-time. Le paradigme de l’apprentissage basé sur des « catégories » et des « chaînes », accompagné de « recommandations personnalisées », a donné naissance à des plateformes d’apprentissage basées sur l’expérience, au système de micro-learning, à l’apprentissage adaptatif (Adaptive Learning) et à une nouvelle série de solutions émanant des recherches en sciences cognitives et de l’intelligence artificielle.

 

Aujourd’hui, tout comme sur Netflix, Spotify et Facebook, les utilisateurs ont accès instantanément à des chaînes, et à des contenus en rapport avec leurs centres d’intérêts, leur métier, et leurs tâches quotidiennes, facilitant leur développement professionnel. Les plateformes sur lesquelles ces opérateurs présentent leur contenu sont à la fois attractives et intuitives grâce notamment à l’intégration de formations gamifiées. L’objectif pour les services formation étant d’abord que le salarié puisse appliquer les bénéfices de la formation dispensés dans un court délai et ainsi participer au développement plus global de l’entreprise.

Digital-learning-work

 

À la différence de plateformes délivrant uniquement du contenu visant à divertir les individus, les acteurs de la formation professionnelle doivent également s’intéresser à maximiser le temps dont chaque collaborateur dispose pour se former, généralement très réduit (à raison d’une vingtaine de minutes par semaine en moyenne). C’est pour cette raison que des plateformes permettant de former plus rapidement et proposant une expérience d’apprentissage novatrice, personnalisées, en rapport avec les problématique professionnelles et basée notamment sur l’application des sciences cognitives ont un bel avenir devant elles.

  

Micro-learning : un passage obligé pour les entreprises

Comment améliorer la formation en entreprise ? À cette question, posée par LinkedIn à l’occasion d’une étude auprès de plus de 4000 professionnels du monde de l’entreprise, de la formation et du développement, la réponse la plus souvent évoquée est la suivante : « faire en sorte que les salariés accordent plus de temps à la formation ». Un défi de taille pour les entreprises, mais soutenu par les apprenants eux-mêmes : 58% répondent qu’ils souhaitent apprendre sur leur lieu de travail et 49% dans le flux de leur travail.

Mobile Learning English

 

Alors que le temps dont disposent les salariés pour se former est de plus en plus limité - 24 minutes par semaine en moyenne - l’apprentissage dans le flux du travail s’inscrit comme une étape nécessaire pour engager les apprenants au maximum dans leur formation.

Dans le monde du digital learning, une nouvelle modalité de formation gagne du terrain : le micro-learning. En phase avec les besoins des professionnels, il favorise un apprentissage rapide en utilisant des modules courts (de quelques secondes à 10 minutes) et exploitant les périodes de meilleure concentration des apprenants. Il appartient ensuite aux apprenants de les consommer au moment qu’ils jugent opportun et à leur propre rythme.

Centré sur les besoins de l’utilisateur, le micro-learning place l’apprenant au cœur de la formation et lui donne le contrôle de sa propre formation. Répondant aux besoins de l’apprenant moderne, les modules suivent un modèle ATAWAD (anytime, anywhere, any device) et sont donc souvent disponibles sur mobile (mobile learning).

 

Quelques avantages du Mobile Learning :

  • Meilleure continuité de la formation et donc meilleure rétention de l’apprentissage,
  • Contenus plus courts pour exploiter des courtes disponibilités,
  • Apprentissage disponible n’importe où et n’importe quand, hors temps de travail. 

 

La formation en entreprise obéit donc maintenant à un nouveau paradigme, sous l’impulsion des évolutions technologiques (digital, mobile…) et comportementales (contenus accessibles en just-in-time, partout, tout le temps). L’historique formation traditionnelle en entreprise ne peut donc plus répondre à elle seule à ces évolutions et les services formation ont désormais l’opportunité de proposer des formations plus efficaces, plus personnalisées et plus engageantes à leurs salariés.

 

Share This